Une école d’Uitikon prend ses responsabilités envers les animaux et la nature

450 élèves des écoles Schwerzgrueb, Mettlen et Rietwis d’Uitikon ont bravé tous les temps le mardi 18 mai. En effet, la nouvelle Journée de l’impact sur la biodiversité a eu lieu, avec pour devise: Sortez dans la nature! Avec des experts, ils ont réaménagé la cour de leur école pour qu’elle soit proche de la nature et ont appris directement à connaître la biodiversité et son importance.

Vêtus de vestes de pluie et de bottes en caoutchouc (mais parfois aussi de baskets blanches😊), les élèves sont entrés dans la cour de récréation et ont tout de suite commencé leur premier poste de biodiversité. Les maternelles ont été autorisées à rester dans la salle de classe sèche et à en apprendre davantage sur le hérisson grâce à un «Leiterlispiel». À l’extérieur, les groupes ont inspecté avec curiosité les outils et se sont mis directement au travail après les conseils des experts. L’association de protection de la nature et des oiseaux Gartenrötel Uitikon, le district forestier de Limmattal-Süd et BirdLife Suisse, ainsi que les enseignants et les bénévoles, étaient présents pour aider les élèves. 

«Oh, regardez, ici c’est un mille-pattes, et là, une fourmi!», entendait-on de divers coins tandis qu’ils superposaient pierres et branches. Les premiers invités étaient donc déjà arrivés. Grâce à leurs efforts combinés, ils ont créé de nouveaux habitats pour les bestioles, les escargots, les abeilles de sable et autres habitants de la forêt. Les classes de l’école ont également observé de près la nature environnante dans la forêt dense. Les oreilles en éveil, ils ont suivi le chant de chaque oiseau et ont déterminé leur espèce en regardant dans des jumelles. 

À l’école maternelle, ils ont fabriqué des nids de perce-oreilles colorés avec un pot, de la ficelle, du bois et de la paille. Benjamin, dès le jardin d’enfants, a appris beaucoup de choses sur les mangeurs de pucerons: «Il ne faut pas avoir peur d’eux parce qu’ils ne rampent pas dans votre oreille. Ils sont appelés ainsi parce que la médecine a été faite avec eux.»

Avec l’aide de nombreux collaborateurs, les élèves ont amélioré l’environnement de leur école et ont apporté une contribution précieuse à la préservation et à la promotion de la biodiversité. Lorsqu’on leur a demandé ce qu’ils préféraient, la réponse a été «tout». Grâce à ce retour d’information, la première Journée de l’impact sur la biodiversité s’est terminée dans l’enthousiasme de tous.