Tous les déchets ne se valent pas

Lors de la journée de projet à l’école primaire de Gockhausen à Dübendorf le 14 juillet, tout tournait autour du thème des déchets. Le fait que tous les déchets ne se valent pas a été mis en évidence de manière impressionnante. De nombreux postes ont permis de créer toutes sortes de «nouveautés» créatives, esthétiques et pratiques à partir d’objets supposés être des déchets. En plus de l’upcycling, une action de nettoyage a eu lieu autour de l’école et dans la forêt voisine.

Pas moins de 12 postes – dont 13 avec une excursion à l’usine de recyclage – étaient au programme de la journée de projet sur le thème des déchets du 14 juillet à l’école primaire de Gockhausen à Dübendorf. Les quelque 165 élèves et 20 enseignants ont vécu une journée extrêmement riche en événements. Les postes étaient répartis en fonction des niveaux, mais en mélangeant les âges, afin que les plus âgés puissent aider les plus jeunes.

Conformément au thème de l’année, toute l’école s’est penchée ce jour-là sur les thèmes des ressources et des déchets. Les objectifs de la journée de projet étaient que les élèves se penchent sur les matériaux non renouvelables et prennent conscience de l’importance du recyclage et de la réutilisation pour préserver l’environnement.

La créativité pour la réutilisation des «déchets» était (presque) sans limite. En voici deux exemples : A un poste, les élèves ont cousu des «gymbags» stylés à partir de vieux parapentes qui servaient autrefois à glisser dans les airs. A un autre poste, ils ont fabriqué des voitures-jouets à partir de vieux briques de lait (tétrapacks) et de couvercles de confitures. Curieusement, seuls des garçons s’étaient inscrits à ce poste. Dans l’«atelier automobile pour hommes», il y avait cependant quelques bricoleurs vraiment raffinés qui ont développé de leur propre initiative et sans aide un moteur (respectueux du climat) pour leurs «voitures en briques de lait».

Outre l’upcycling, une action de nettoyage a également eu lieu. Quelques classes se sont saisies de pinces et de sacs poubelles pour débarrasser leur environnement des déchets mal «éliminés».

Cette journée a certainement marqué les esprits des élèves, quel que soit le poste auquel ils se sont rendus, en raison de l’ambiance joyeuse et détendue qui y régnait, et leur rappellera qu’il faut prendre soin des ressources de notre planète.