Les étudiants de Granges construisent l’installation solaire sur le toit du gymnase avec beaucoup d’énergie

Jeudi dernier, le 29 août, une journée entièrement consacrée au thème de l’énergie s’est déroulée à l’école secondaire de Granges, avec comme point culminant la construction de l’installation solaire.

Comme si le soleil voulait prouver que l’école pouvait compter sur son énergie dans les prochaines années, il brillait sur les modules photovoltaïques installés par les élèves le 29 août. Ce jour-là, la journée de chantier s’est déroulée à l’école secondaire de Granges.

Il est rapidement apparu clairement que du point de vue des étudiants de Granges, il y a un besoin d’action dans la lutte contre le changement climatique. Jannet Grira, 15 ans, a souligné qu’elle s’inquiétait de la situation actuelle: «C’est mauvais… J’ai récemment entendu dire que l’Amazonie est en feu.» C’est pourquoi elle n’avait qu’un côté positif à cette journée de chantier et a dit: «Je pense que c’est génial qu’on puisse faire quelque chose nous-mêmes.»

Travaux sur le toit et ateliers

La journée du chantier a été dominée par le thème principal de l’énergie. Tout au long de la journée, les nombreuses classes ont eu le temps d’aborder ce sujet. Tous les élèves ont été autorisés à monter jusqu’au gymnase double, où ils ont été guidés à travers l’installation solaire financé par le SWG et ont reçu des réponses d’experts à toutes leurs questions.

Après avoir pu observer les travaux des techniciens solaires sur le toit, ils ont continué en direction de la cour de l’école. Là, ils ont continué avec différents ateliers sur l’énergie.

Les élèves ont appris les avantages et les inconvénients des différents types de production d’électricité, ont disposé certains appareils électroniques en fonction de leur consommation d’électricité et ont appris comment l’électricité produite parvient à l’école grâce à un système de démonstration.

Des messages clairs

24 élèves sélectionnés à l’avance ont même eu l’occasion d’aider les techniciens. Supervisés par les employés dévoués d’EnergyOptimizer, ils ont transporté, posé et câblé eux-mêmes les panneaux solaires.

L’une de ces aides était Kim Bucher. «Tout d’abord, les gens voient que vous pouvez vraiment faire quelque chose contre le changement climatique. Et deuxièmement, cela nous aide vraiment parce que nous réduisons les émissions de CO2», a commenté l’élève de 14 ans. On voyait clairement la joie des jeunes dans leur travail.

La plupart des élèves se souviendront certainement très bien de cette journée. Et maintenant plus que jamais, ils transmettent le message de la protection du climat dans le monde. Miro Nardini a également trouvé des mots clairs: «J’ai remarqué que beaucoup de gens ne prennent pas cela au sérieux – ils ne reçoivent pas assez d’informations. Et l’élève de 14 ans de l’école secondaire de Granges a ajouté: «Vous devriez faire plus comme l’installation solaire sur le toit. Les gens remarqueront alors qu’ils peuvent faire quelque chose eux-mêmes.»