Extinction des feux à Gelterkinden

Après les vacances de Noël, il est toujours difficile de revenir à la routine quotidienne. À l’école secondaire de Gelterkinden, une journée spéciale d’enseignement a donc égayé le lundi. Pas dans le vrai sens du terme, car les élèves ont trouvé les salles de classe sombres. Une panne de courant dans les locaux de l’école ? Non, l’école a commencé le programme par un Blackout Day, une journée scolaire sans électricité.

La devise «Je donnerais tout pour un bon climat» accompagnera l’école secondaire de Gelterkinden pendant les quatre prochaines années. Et «tout donner» signifie parfois aussi se passer de quelque chose. L’école a donc coupé l’électricité le lundi 4 janvier et a organisé une journée de cours sans lumière ni équipement technique.

Muni d’une lanterne, Roger Leoni (directeur) a traversé le bâtiment de l’école et s’est imprégné de l’atmosphère. Mais le sujet principal en classe et pendant les pauses n’était certainement pas les maths ou ce qu’ils avaient vécu pendant les vacances, mais la protection du climat et l’énergie. À quoi ressemble une école respectueuse du climat? Que signifie l’électricité pour nous? Comment cela influence-t-il notre vie quotidienne? Le lancement du programme avec le Blackout Day a laissé une impression durable et a fait réfléchir tout le monde. À 11 heures précises, les élèves ont été initiés au puzzle grâce à un message vidéo de l’équipe de l’école du climat.

L’école secondaire de Gelterkinden est la première école du canton de Bâle-Campagne que nous avons le plaisir d’accompagner sur son chemin pour devenir une école du climat.

Nous attendons avec impatience les prochaines journées d’action et les nouvelles expériences!